Comment se débarrasser d’une voiture épave ?

Vous possédez une voiture épave qui moisit depuis des années dans votre garage, sur un parking ou dans la nature ? Sachez que votre voiture délaissée dans la rue présente beaucoup de danger tant pour les personnes que pour l’environnement. Au risque de subir les sanctions de la loi, vous devez vous débarrasser de votre voiture épave en l’envoyant par exemple dans une casse auto. Nous vous expliquons dans cet article les étapes à suivre pour vous débarrasser de ce type de voiture.

Tout d’abord, vérifiez s’il s’agit bien d’une épave

La conception du terme épave n’est pas la même dans l’imaginaire commun. Dans le domaine automobile par exemple, ce terme est utilisé pour désigner un véhicule fortement endommagé. Le code des assurances parle plutôt de véhicule techniquement irréparable (VTI). Pour être déclaré comme voiture épave, un véhicule doit en effet remplir certaines conditions. Ce n’est pas parce qu’elle ne fonctionne plus qu’elle est déjà une épave. Seuls les spécialistes mandatés par une compagnie d’assurance peuvent légalement déclarer un véhicule comme épave. Ce rôle n’est donc pas du ressort du propriétaire du véhicule.

Le spécialiste est le mieux placé pour prendre cette décision à travers des contrôles techniques. C’est lorsque ce dernier estime que le véhicule est irréparable ou trop dangereux pour rouler sur la route qu’elle sera traitée de voiture épave. La loi classe les épaves de véhicules en deux grandes catégories. La première catégorie concerne les véhicules économiquement irréparables (VEI).

Si le véhicule est endommagé à tel point que le coût des réparations dépasse la valeur marchande de la voiture, on parle de VEI. La voiture sera déclarée VEI à la préfecture. Si vous souhaitez la remettre sur le marché, vous devez la réparer à vos frais et la faire contrôler par votre assureur.

La deuxième catégorie de voiture épave concerne les VGE (véhicules gravement endommagés). Ce sont les voitures temporairement retirées de la circulation parce qu’elles présentent un danger pour les autres conducteurs. Ce type de voiture ne peut pas être réparé, car soit elle a été soit brûlée ou soit elle présente des défauts techniques irréversibles. Aussi, cette catégorie de voiture épave concerne les véhicules dont les pièces importantes, comme le moteur, ont été gravement endommagées. Ces voitures sont alors considérées comme des véhicules TNR (techniquement non réparables).

Laisser une épave de voiture dans la nature : quelles sont les conséquences ?

Étant donné qu’un véhicule qui fonctionne bien est déjà capable de polluer l’environnement, qu’en sera-t-il d’une voiture épave ? Les conséquences ne seront que catastrophiques. En effet, les véhicules garés et laissés en bordure de cour, dans un stationnement, dans une forêt ou dans un canyon délabré ont de graves conséquences écologiques.

Non seulement ces véhicules occupent de l’espace et gênent la circulation, mais ils contiennent et rejettent également des produits toxiques. Ces produits contenus dans la voiture épave sont parfois mortels et peuvent contaminer le sol et les nappes phréatiques. Il s’agit bien évidemment des composants tels que les batteries, les liquides dans les moteurs et les radiateurs.

En plus des problèmes de pollution d’environnement et de santé, ces voitures posent également un problème de sécurité. En effet, une voiture épave abandonnée sur la rue peut provoquer des accidents lorsqu’une personne entrera en collision avec elle. Les fuites d’huile depuis le moteur et les résidus de carburant dus à la corrosion peuvent également constituer un risque d’incendie. Ils peuvent en effet s’enflammer rapidement s’ils sont exposés à des objets tels que des mégots de cigarette ou une chaleur excessive.

Faites appel à un centre VHU agréé pour vous débarrasser d’une voiture épave

Une voiture épave doit nécessairement être confiée à une casse auto agrée par l’État, conformément au code de l’environnement. L’inobservance de cette règle expose son auteur à une amende de 75 000 € et à une peine d’emprisonnement de deux ans. Mais vous devez remettre à l’épaviste certaines pièces avant qu’il ne prenne en charge la voiture épave en question.

La première pièce est la carte grise de votre voiture qui sera accompagnée de la mention « cédée le… pour destruction ». Ensuite, vous apposerez votre signature. Même au cas où vous n’auriez pas votre carde grise, sachez que la destruction peut toujours avoir lieu. À la place de la carte grise, vous avez la possibilité de déposer votre déclaration de vol ou de perte. Cette dernière est obtenue chez les forces de l’ordre, qu’il s’agisse de la gendarmerie ou de la police.

Par ailleurs, les propriétaires de voiture épave qui n’ont pas de carte grise peuvent en faire une nouvelle. Vous devez juste en faire la demande au préfet du département de votre choix. Sachez aussi que le véhicule a le droit légal de circuler pendant un mois après que la carte grise a été déclarée volée.

En plus de cette carte, vous devrez également présenter l’attestation de retrait du certificat d’immatriculation délivré par la police. Sinon, vous présenterez à la place un document attestant la propriété si la voiture épave a plus de 30 ans. Aussi, un certificat de non-gage datant de moins de 15 jours doit être soumis à l’épaviste. 

Le formulaire administratif Cerfa

Enfin, vous allez remplir un formulaire administratif Cerfa avec les coordonnées précises du centre VHU. Après tout ceci, le centre VHU vous remettra un récépissé de prise en charge. Il doit également faire parvenir un exemplaire à la préfecture pour qu’elle annule l’immatriculation de la voiture épave. Ceci est une preuve que vous vous êtes débarrassé de votre épave de manière légale. Vous pourrez donc facilement résilier votre contrat d’assurance. Le spécialiste conduit ensuite la voiture à la casse pour qu’elle soit détruite.

Mise à la casse d’un véhicule épave : quel prix payer ?

La mise à la casse est gratuite si le véhicule contient tous les éléments de base tels que le moteur, le radiateur, le pot catalytique… Cela s’explique. En réalité, avant de broyer une voiture, la casse automobile récupère les pièces encore fonctionnelles. Elle les recycle ensuite pour les revendre ou pour les utiliser dans la fabrication d’autres produits. Cependant, le centre VHU peut exiger des frais de remorquage si la distance entre le lieu de la voiture épave et la casse dépasse 15 km. Au-delà, comptez environ 50 euros. 

Mettez votre voiture épave en vente

Selon l’état de votre voiture, vous pouvez choisir de vous en débarrasser en la vendant au lieu de la donner gratuitement au centre VHU. Plusieurs offres de rachat en ligne sont proposées à cet effet. Anat de vendre votre véhicule, vous devez examiner son état réel et faire une estimation précise de sa valeur. Sachez que le futur propriétaire de votre voiture épave accordera une attention particulière à l’apparence de la carrosserie et l’âge de la voiture. Le fonctionnement des composants essentiels comme le groupe motopropulseur et le pot catalytique sera aussi pris en compte dans cette estimation.

5/5 - (15 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.